Quotidien familial numérique: en ligne toujours et partout?

Le quotidien familial est carrément numérisé: les ménages suisses dans lesquels grandissent des enfants et des jeunes sont entièrement équipés de médias numériques. Une part importante des enfants possèdent aussi, dès l’âge de l’école primaire en Suisse, des appareils qu’ils peuvent utiliser dans leur chambre. Les familles peuvent en profiter, mais elles doivent aussi organiser la gestion des appareils en ligne de manière raisonnable et créer suffisamment d’espaces et de plages horaires hors ligne.

Du fait que de nombreux parents en activité ont la possibilité de travailler selon des horaires flexibles, les enfants profitent également de cette opportunité de mieux concilier le travail et la famille, que ce soit par le biais d’une journée de travail Home Office ou des horaires de travail mobiles. De plus, les enfants et les jeunes peuvent joindre facilement leurs parents, même quand ces derniers sont au tra-vail. Pour le quotidien familial, ceci représente un autre avantage, à savoir la possibilité de rester plus étroitement en contact avec des membres de la famille qui se trouvent loin, comme les grands-parents, ou avec les parents lorsqu’ils sont en déplacement professionnel, via un système de vidéotéléphone, comme Skype ou Facetime. Les technologies numériques comme le shopping en ligne ou la banque en ligne simplifient la vie de nombreuses familles, qui n’ont plus besoin de se stresser pour effectuer les achats en fin de semaine, aller à la poste ou à la banque.

Mais en même temps, de nombreux parents utilisent de plus en plus souvent des appareils mobiles à usage professionnel lorsqu’ils sont à la maison avec les enfants ou en vacances. D’une part, ceci caractérise les relations sociales au sein des familles, et d’autre part, la recherche montre aussi que les enfants utilisent les médias en prenant exemple sur les parents.

Chers parents, nous sommes là pour vous!

conseils parents

Un service d’aide gratuit aux parents et aux personnes de référence d’enfants et de jeunes – par téléphone 058 261 61 61 et en ligne.

Le sentiment d’être ignoré

Le fait de pouvoir joindre facilement les jeunes par voie numérique, quel que soit l’endroit où ils se trouvent, rend dans certains cas la relation entre les parents et les enfants plus compliquée: les adolescents aspirent à être indépendants, à ne plus dépendre du foyer familial, mais les personnes de référence se font du souci lorsqu’elles envoient des messages numériques à des jeunes et qu’elles ne reçoivent pas de réponse.

Aux États-Unis, il existe des chiffres sur l’interaction sociale dans les foyers et la pénétration croissante des médias numériques dans le quotidien familial. Depuis 2007, le nombre de personnes qui se sentent ignorées en raison de l’utilisation d’Internet ou de la télévision par un membre du foyer a augmenté de façon mesurable: Avant le boom du smartphone, en 2007, 36 pour cent des personnes indiquaient se sentir parfois ou souvent ignorées; elles étaient déjà 57 pour cent en 2014. La proportion de ceux qui se sentent ignorés en raison de l’utilisation d’Internet par un membre du foyer a donc considérablement augmenté.

Recommandations pour les parents:

  • Organisez des espaces et des plages de temps hors ligne: par exemple, à table, pendant le repas pris en commun, le soir dans la chambre, pendant les trajets en voiture et à pied.
  • Faites des excursions pendant lesquelles personne, dans la famille, n’utilise son smartphone (qui n’est là que pour un cas d’urgence).
  • Faites attention à votre rôle de modèle, en tant que parent.

Dr Sarah Genner

Dr Sarah Genner

Sarah Genner, psychologue spécialisée dans les médias, effectue des recherches et publie sur les effets d’Internet et des médias sur les personnes et la société. Elle est co-auteure de l’étude JAMES sur la gestion des médias par les jeunes en Suisse et de l’étude MIKE sur le comportement des en-fants de l’école primaire en matière de gestion des médias. Sa thèse sur les risques et les effets se-condaires de l’Internet mobile a obtenu le Mercator Award en 2016.


Hat Ihnen der Artikel weitergeholfen?

0
0