« Moins de pression, Plus d’enfance. »

Le stress fait partie du quotidien des adultes – rien de bien nouveau à cela. Mais il connaît aussi une progression surprenante chez les enfants et les jeunes. Des enfants peuvent-ils vraiment être déjà stressés, ? De fait, ils se plaignent de plus en plus souvent de ne pas disposer de temps libre et de se sentir sous pression. Les exigences liées à l’école et à la formation s’accroissent sans cesse, et avec elles les attentes et la pression. Nos enfants doivent faire face à une atmosphère de compétition, une pléthore de rendez-vous, de loisirs et d’informations, sans compter une offre énorme de consommation. Le surmenage en découle tout naturellement.

Vous découvrirez ici comment reconnaître les premiers signes du stress, en comprendre les déclencheurs et comment, en tant que parent, vous pouvez aider efficacement votre enfant s’il souffre de stress.

Facteurs de protection contre le stress – cinq courriels contenant des moyens de rendre votre enfant plus résilient:

La politique de confidentialité de Pro Juventute s'applique.

Mon enfant est-il stressé ? Les signes typiques :

Le stress se manifeste de diverses manières, sans indication spécifique constante. De plus, les jeunes enfants ont souvent de la peine à exprimer leur ressenti et à comprendre ce qui permet leur bien-être. Ils réagissent au stress surtout par des symptômes physiques. Avec quelques années de plus, le surmenage apparaît plus souvent au niveau psychologique et émotionnel. Des troubles du comportement et des difficultés scolaires peuvent aussi provenir d’un surmenage et d’un excès de stress.

Signes de stress chez les jeunes enfants, entre autres :

  • Maux de tête et de ventre
  • Insomnies
  • Fatigue
  • Palpitations
  • Tremblements des mains
  • Vertige
  • Manque d’appétit ou nausées

Signes de stress chez les enfants plus âgés, entre autres :

  • Doute de soi
  • Morosité, retrait
  • Problèmes de concentration
  • Disputes
  • Claquements de porte
  • Conflits plus fréquents entre frères et soeurs ou avec d’autres enfants du même âge

Ces signes peuvent avoir différentes causes. Mais s’ils apparaissent de manière récurrente et prolongée, ou en combinaison, il faut y prêter attention. Les enfants ne réagissent pas tous de la même façon – il est donc peu indiqué de les comparer entre eux.

Quels sont les déclencheurs du stress ?

Ce sont souvent des détails du quotidien qui stressent les enfants et les jeunes – des choses que nous autres adultes ne comprenons pas bien. En effet, les enfants et les jeunes ont de nombreux défis à surmonter, qui nous semblent naturels et routiniers. Les déclencheurs du stress apparaissent ainsi dans la famille, à l’école, dans les relations entre pairs, par le biais des médias, des hobbies, à la suite d’efforts excessifs ou de l’évolution corporelle.

Exemples de déclencheurs de stress :

  • Phases critiques de l’existence : des événements marquants peuvent survenir à tout âge et dans toutes les familles. Il peut s’agir de la perte d’un proche, d’un déménagement dans une autre ville ou encore de la séparation des parents.
  • Développement et puberté : les premières relations sexuelles, les changements physiques ou la formation de sa propre identité représentent des défis majeurs. Certains les maîtrisent aisément, mais d’autres éprouvent des difficultés à assimiler tout cela, à satisfaire toutes les exigences que cela implique.
  • Pression du temps : le quotidien familial peut souffrir d’un manque de loisirs, de temps libre géré en autonomie. Les enfants et les jeunes se sentent souvent exclus de la planification des loisirs et surchargés par des activités imposées.
  • Médias : une consommation médiatique excessive (TV, ordinateur, smartphone) peut engendrer une surcharge sensorielle et réduit d’autant le temps disponible pour d’autres activités. Cet effet est encore exacerbé par l’utilisation simultanée de plusieurs médias.
  • Quotidien scolaire : un passage à un degré supérieur, un changement de classe ou l’arrivée de nouveaux/nouvelles enseignant∙e∙s peuvent troubler les enfants, déjà aux prises avec la lutte incessante que constituent les devoirs, les projets scolaires, des examens difficiles ou des conflits avec les enseignant∙e∙s.

Mon enfant est stressé – comment puis-je l’aider ?

Il est impossible d’éliminer tous les facteurs de stress pouvant affecter nos enfants, de les en préserver totalement. Cela entraverait d’ailleurs leur développement, car les enfants et les jeunes doivent apprendre à gérer le stress de manière appropriée. Plus votre enfant acquiert de stratégies de gestion du stress, mieux il est à même d’évoluer harmonieusement. Mais vous pouvez tout de même l’aider et chercher avec lui de nouvelles solutions pour surmonter les difficultés.

Conseils en cas de stress :

  • Le mouvement et la nature font des miracles : l’exercice nous aide à rester en bonne santé, favorise le bien-être, la satisfaction personnelle et l’estime de soi, et atténue les sentiments négatifs. Il faut donc sortir marcher le plus souvent possible avec son enfant, prendre plutôt l’escalier et préférer le vélo à la voiture.
  • Bien planifier le quotidien : plusieurs éléments du quotidien peuvent engendrer ou au contraire atténuer le stress. Il vaut la peine de bien répartir son temps, en se réservant des espaces de liberté. Vous pouvez réfléchir avec votre enfant aux moyens d’éviter la pression du temps, les retards et la précipitation, notamment en raison de rendez-vous trop nombreux ou trop rapprochés. Vous pouvez par exemple tenir un agenda avec votre enfant et parler avec lui le soir du déroulement de sa journée, de ce qui s’est bien passé et de ce qu’il faudrait optimiser.
  • Apprendre à se détendre : savoir se relaxer permet de diminuer les périodes de stress. Certains enfants se détendent plus facilement avec des efforts physiques, d’autres y parviennent plutôt grâce à des techniques comme le yoga, le training autogène, la rêverie ou la méditation.
  • Prendre du temps pour soi : face au stress quotidien, il est essentiel de prendre le temps de retrouver son équilibre, de recharger ses batteries – chacune et chacun à sa manière. Les parents peuvent assumer un rôle de modèle en planifiant des phases de repos et en laissant de côté de temps à autre des activités moins importantes.

Facteurs de protection contre le stress – cinq courriels contenant des moyens de rendre votre enfant plus résilient:

La politique de confidentialité de Pro Juventute s'applique.

Articles de magazines d’experts sur la pression et le stress